Mag - Mag5_7

Publié le 28 juin 2023 Mis à jour le 28 juin 2023

Babinière : un nouveau Cetex pour prolonger la ligne 1

 

La création du futur Centre Technique d’Exploitation (Cetex) de Babinière accompagne la mutation du réseau avec l’accueil des nouvelles rames et le prolongement de la ligne 1, dans l’optique de la future connexion entre les lignes 1 et 2.

En 2010, Nantes Métropole avait fait l’acquisition d’un terrain de 8 hectares à La Chapelle-sur-Erdre, juste de l’autre côté du périphérique. Cet espace va devenir le prochain Cetex, qui s’inscrit dans un projet global comprenant également le prolongement de la ligne 1 de Ranzay à Babinière. Cette première étape sera suivie du raccordement entre les lignes 1 et 2 permettant à terme d’éviter le passage obligatoire par le centre-ville au niveau de la station Commerce.

Depuis août 2022, d’importants travaux de terrassement ont commencé sur le site. Ils induisent le déplacement d’environ 180 000m3 de terre soit 72 piscines olympiques. Les travaux de construction des bâtiments sont, eux, lancés depuis février 2023 pour l’atelier central de maintenance des tramways, transféré de Dalby, une station de lavage et de sablage ainsi qu’une partie exploitation avec une salle de prise de service pour les conducteurs. Le Cetex accueillera les 61 nouvelles rames à sa mise en service en 2025. Ces nouvelles rames, plus longues que les actuelles, ne pouvaient pas être stockées dans les centres existants.

Des aménagements en complément
Des travaux conséquents accompagnent la création de ce nouveau Cetex. Un pont permettra aux tramways, vélos et piétons d’enjamber le périphérique. Sa construction, débutée également en août 2022, est bien visible par tous les usagers du périphérique de ce secteur, avec la réalisation des piles de l’ouvrage d’art. À noter également que pour traverser l’Erdre, le tramway empruntera une voie unique parallèle à la ligne de tram-train actuelle sur le pont de la Jonelière.

Le pôle d’échanges multimodal de Babinière sera quant à lui réaménagé pour accueillir, en plus de la station tramway, les 4 quais bus, des modes actifs, et un P+R d’environ 450 places. Le pilotage de l’ensemble du projet est confié à la Semitan en tant que mandataire de Nantes Métropole.

« Ce projet permet de sortir de l’intra-périphérique et de faciliter l’accès au réseau des habitants du nord de l’agglomération, souligne Géraldine Clopeau, cheffe de projet à la direction technique de la maître d’ouvrage. Il va également faire la part belle aux mobilités actives. »